Travailleurs domestiques et protection sociale au Tamil Nadu (Chennai)

Cette fiche d'information fournit les résultats d'une enquête réalisée au Tamil Nadu (Chennai) en 2019 auprès de 73 travailleurs domestiques.

illustration-covid-19

Le Mouvement national des travailleurs domestiques du Tamil Nadu estime que 90 % des travailleurs domestiques ont cessé de travailler en raison de la crise de Covid-19 de 2020. Des subventions en espèces ont été fournies par le Conseil du bien-être des travailleurs domestiques, ainsi qu'une aide alimentaire supplémentaire, souvent par des acteurs non étatiques. . Cependant, ces mesures n'ont pas fait grand-chose pour remédier aux pénuries alimentaires généralisées et à la perte importante de travail et de revenus subie par les travailleurs domestiques dans l'État.

Contexte politique

Le Tamil Nadu a été l'un des premiers États indiens dans lequel le Mouvement national des travailleurs domestiques (NDWM) a commencé à organiser les travailleurs domestiques au milieu des années 1980. Comparé à plusieurs autres États indiens, le Tamil Nadu a une législation et des programmes relativement progressistes pour les travailleurs domestiques, y compris son propre Conseil du bien-être des travailleurs domestiques. L'État a mis en place un ensemble plus avancé de protections du travail pour les travailleurs domestiques dans le pays. Les travailleurs domestiques ont été inclus dans l'annexe de la loi de 1982 sur le travail manuel du Tamil Nadu le 1er juin 1999. Il s'agissait du premier exemple de reconnaissance légale des travailleurs domestiques en tant que travailleurs en Inde. Le travail des enfants dans le travail domestique a été expressément interdit en octobre 2006 et le Conseil du bien-être des travailleurs domestiques du Tamil Nadu a été constitué en janvier 2007. Néanmoins, malgré ces dispositions, les travailleurs domestiques sont toujours confrontés à de nombreux risques liés au travail et beaucoup n'ont toujours pas accès à la protection sociale.

Téléchargez ici

Anglais