Travailleurs domestiques et protection sociale dans l'État du Kerala

Cette note d'orientation vise à fournir une image descriptive de la condition des travailleurs domestiques dans l'État du Kerala. L'étude est basée sur des entretiens avec des travailleurs domestiques et leurs organisations, ainsi que sur une enquête auprès de 101 travailleurs domestiques.

illustration-covid-19

En réponse, le gouvernement de l'État a agi dès le début de janvier 2020 pour suivre la propagation de Covid-19 et, lors de la deuxième vague de la pandémie, en 2021, le gouvernement a annoncé un nouveau paquet budgétaire pour la récupération de COVID-19 en plus du montant de 2020. . Cela comprenait une subvention unique de 1,000 XNUMX roupies.

Contexte politique

En 2016, le Kerala Unorganized Workers Social Security Board a été créé pour fournir une couverture sociale minimale aux travailleurs domestiques, ainsi qu'à quatre autres groupes professionnels du secteur non organisé. Le conseil enregistre les travailleurs domestiques depuis 2018. Le conseil ne reçoit aucune contribution des employeurs contrairement à d'autres conseils sociaux pour les travailleurs de la construction, les toddy tappers et les beedi et les cigares.

Les cotisations des employeurs à ces autres conseils signifient qu'ils disposent de meilleures ressources et peuvent fournir des prestations de sécurité sociale plus adéquates aux travailleurs inscrits. Les travailleurs domestiques ont également droit à une assurance maladie et médicale en vertu de la Rashtriya Swasthya

Bima Yojana lancé par le gouvernement central en 2008 pour les ménages en dessous du seuil de pauvreté. Au Kerala, cependant, le programme a été mis en œuvre dans tous les districts et est étendu à toutes les familles. Par conséquent, les travailleurs domestiques sont couverts même si leur ménage ne vit pas en dessous du seuil de pauvreté. Le système de santé du Kerala est classé le meilleur en Inde avec un niveau relativement élevé de dépenses de santé publique à 5.5 % des dépenses totales en 2020/21, selon l'Organisation internationale du travail.

Téléchargez ici

Anglais