Global : Mme Asmaou Bah de Guinée, représentant l'UITA/IDWF s'exprimant dans la salle de l'Assemblée de l'OIT

Contributeurs : Sofia Trevino

« Tout travail effectué sans consentement est du travail forcé », tel était le message envoyé dans une déclaration ferme par Mme Asmaou Bah lorsqu'elle s'est adressée hier aux représentants du gouvernement et des travailleurs à la salle de l'Assemblée de l'OIT.

Détails

GLOBAL -

Mme Asmaou Bah de Guinée, représentant l'UITA/IDWF. Elle est également présidente du Réseau des travailleurs domestiques africains.

Tout travail effectué sans consentement est un travail forcé

« Tout travail effectué sans consentement est du travail forcé », tel était le message envoyé dans une déclaration ferme par Mme Asmaou Bah lorsqu'elle s'est adressée hier aux représentants du gouvernement et des travailleurs à la salle de l'Assemblée de l'OIT.

Pour nous, il était important d'être à l'ILC car les thèmes principaux de cette année - la transition de l'économie informelle vers l'économie formelle et le travail forcé - sont au cœur des difficultés auxquelles sont confrontés les travailleurs domestiques. Les travailleurs domestiques migrants se retrouvent vulnérables à tous les types d'abus, et une législation négative comme le système de parrainage de la kafala répandu dans les pays du Golfe, augmente encore cela en les privant de la possibilité de quitter les employeurs abusifs et le pays d'accueil.

En utilisant le cas de la Guinée, elle a également parlé de la nécessité de lutter contre le travail des enfants pour protéger les enfants engagés dans le travail domestique.

Photo: Sophie Trevino

Nouvelles Récentes

RESTER INFORMÉ

Inscrivez-vous aux mises à jour et aux bulletins d'information de la FITD.