Mondial : Croissance, visibilité et pouvoir des travailleurs domestiques

Contributeurs : Alliance nationale des travailleurs domestiques

Il y a trois ans, nos membres se sont joints aux travailleurs domestiques du monde entier pour faire adopter la Convention 189 de l'Organisation internationale du travail sur le travail décent pour les travailleurs domestiques. C'était une reconnaissance historique que les travailleurs domestiques ont droit aux mêmes droits et au même respect que les autres travailleurs. Aujourd'hui, après avoir adopté les Déclarations des droits des travailleurs domestiques en Californie et à Hawai'i, et un travail constant pour adopter une législation similaire dans le Massachusetts et le Connecticut, nos membres sont de retour à l'Organisation internationale du travail (OIT) à Genève, cette fois pour étendre les droits, la reconnaissance et le respect de tous les travailleurs du secteur « informel », et de veiller à ce qu'aucun travailleur ne soit soumis au travail forcé.

Détails

GLOBAL -

Il y a trois ans, nos membres se sont joints aux travailleurs domestiques du monde entier pour faire adopter la Convention 189 de l'Organisation internationale du travail sur le travail décent pour les travailleurs domestiques. C'était une reconnaissance historique que les travailleurs domestiques ont droit aux mêmes droits et au même respect que les autres travailleurs.

Aujourd'hui, après avoir adopté les Déclarations des droits des travailleurs domestiques en Californie et à Hawai'i, et un travail constant pour adopter une législation similaire dans le Massachusetts et le Connecticut, nos membres sont de retour à l'Organisation internationale du travail (OIT) à Genève, cette fois pour étendre les droits, la reconnaissance et le respect de tous les travailleurs du secteur « informel », et de veiller à ce qu'aucun travailleur ne soit soumis au travail forcé.

« Le 16 juin 2011, la Convention 189 de l'OIT sur le travail décent pour les travailleurs domestiques était à nous ! Nous avons ri, nous avons pleuré, nous avons célébré, nous sommes libres ! Notre dignité a été restaurée. Plus d'esclaves. En 2014, 15 gouvernements avaient ratifié la Convention 189. Aujourd'hui, nous sommes de retour. Cette fois pour s'assurer que tous les travailleurs informels font partie du travail décent. Il ne devrait y avoir aucune différence dans les droits des travailleurs informels et formels. Nous sommes tous des travailleurs !

– Myrtle Witbooi, présidente, Fédération internationale des travailleurs domestiques et SADSAWU (South Africa Domestic Service and Allied Workers Union)

Comme les travailleurs domestiques, tous les travailleurs informels méritent la reconnaissance en tant que travailleurs, le droit de s'organiser, la protection des lois du travail et la pleine réalisation de leurs droits en tant que travailleurs.

Cette année, nous sommes ici avec nos sœurs et frères qui sont chauffeurs de taxi, vendeurs de rue, travailleurs à domicile et récupérateurs de déchets des États-Unis et du monde entier. En tant que membres du United Workers Congress aux États-Unis et de la Fédération internationale des travailleurs domestiques au niveau international, nous sommes unis pour gagner le respect, la reconnaissance et la protection de tous les travailleurs. La participation des travailleurs informels aux négociations de l'OIT permet d'ancrer les discussions dans la réalité et de responsabiliser les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs.

Nous sommes également ici pour participer à la mise à jour de la Convention de l'OIT sur le travail forcé (C29) - qui a été créée en 1930 et n'a pas été mise à jour depuis. Aujourd'hui, près de 3.5 millions de travailleurs domestiques et 21 millions de personnes au total sont piégés dans des situations de travail forcé dans le monde. Les travailleurs domestiques sont particulièrement vulnérables au travail forcé. Ils effectuent des travaux à huis clos et dans l'insolation.

Ce sont souvent des migrants à l'extérieur et à l'intérieur de leur pays. Ils sont souvent exploités, abusés et contraints par des employeurs privés et des agences de recrutement qui profitent de leur travail. C'est un moment historique qui pourrait non seulement rendre le C29 pertinent pour notre réalité économique actuelle, mais aussi créer de vraies solutions pour éradiquer complètement le trafic.

Notre présence à la table des négociations à Genève est un signe de la croissance, de la visibilité et de la puissance de notre mouvement, et de notre impact non seulement national mais international. Restez à l'affût des mises à jour de Genève et suivez-nous sur Facebook et Twitter pour plus de nouvelles.

La source: Alliance nationale des travailleuses domestiques

Nouvelles Récentes

RESTER INFORMÉ

Inscrivez-vous aux mises à jour et aux bulletins d'information de la FITD.