Inclure les travailleurs domestiques dans l'indemnisation des accidents du travail et des maladies professionnelles en Afrique du Sud

Pétition pour exhorter le gouvernement à mettre en œuvre rapidement le jugement de la Haute Cour d'inclure les travailleurs domestiques dans la loi sur l'indemnisation des blessures et des maladies et pour qu'ils soient inclus dans l'indemnisation pour la nouvelle maladie à coronavirus acquise au travail (COVID-19)

Détails

Pétition pour exhorter le gouvernement à mettre en œuvre rapidement le jugement de la Haute Cour d'inclure les travailleurs domestiques dans la loi sur l'indemnisation des blessures et des maladies et pour qu'ils soient inclus dans l'indemnisation pour la nouvelle maladie à coronavirus acquise au travail (COVID-19)

Il s'agit d'une pétition, par des travailleurs domestiques, des syndicalistes, des organisations de travailleurs, des militants, des alliés et des organisations de travailleurs informels, qui attire l'attention du président, du cabinet et en particulier du ministre de l'Emploi et du Travail sur :
Avis du gouvernement du 20 mars 2020 (circulaire n° CF/30/2020) qui a été publié par le ministère de l'Emploi et du Travail en vertu de l'article 6A de la loi 130 de 1993 sur l'indemnisation des accidents du travail et des maladies professionnelles (COIDA) pour inclure indemnisation pour la nouvelle maladie à coronavirus acquise professionnellement (COVID-19).

Bien que l'extension de l'indemnisation en vertu de l'avis gouvernemental (circulaire n° CF/30/2020) aux maladies liées au Covid-19 soit justifiée, elle continue d'exclure de manière irrationnelle et injustifiée les travailleurs domestiques de son champ d'application.

En 2012, le Syndicat sud-africain des travailleurs domestiques (SADSAWU) a lancé une contestation constitutionnelle de l'exclusion des travailleurs domestiques de l'obtention d'une indemnisation en vertu de la COIDA, arguant que l'exclusion viole les droits constitutionnels à l'égalité et à la dignité. En mai 2019, la Haute Cour du Nord Gauteng a déclaré l'exclusion inconstitutionnelle et que l'ordonnance s'appliquerait rétroactivement. En mars 2020, l'affaire était que l'audience de confirmation a eu lieu devant la Cour constitutionnelle, et le jugement est maintenant attendu.

En octobre 2019, un projet de loi d'amendement proposé, visant à étendre la couverture aux travailleurs domestiques dans la COIDA, a été largement débattu et discuté par diverses parties prenantes. Cependant, à ce jour, il n'y a eu aucun progrès dans l'avancement du projet de loi dans le processus législatif.

Alors que ces processus législatifs et judiciaires suivent leur cours, la pandémie de COVID-19 est intervenue. Le gouvernement a maintenant cherché à faire face aux effets dévastateurs de COVID-19, par le biais de l'avis 220. L'avis clarifie la position du fonds d'indemnisation en ce qui concerne l'indemnisation des réclamations pour COVID-19 et met en évidence le personnel de santé ou de soutien comme une catégorie à haut risque. qui sont obligés d'entrer dans les chambres des patients exposés à des patients COVID-19 connus ou suspects. Pourtant, les travailleurs domestiques, qui ne sont pas visés par l'avis, sont dans la même situation.

L'exclusion continue des travailleurs domestiques de l'indemnisation en vertu de la COIDA les empêche désormais de demander une indemnisation pendant la pandémie actuelle de COVID-19. En conséquence, alors que d'autres travailleurs ont bénéficié d'un filet de sécurité, les travailleurs domestiques sont livrés à eux-mêmes. Pourtant, leur risque d'être exposé à la COVID-19 et de la contracter lorsqu'ils travaillent dans des ménages privés n'est pas inférieur à celui des autres travailleurs et ne fera qu'augmenter à mesure que la pandémie se propage. Cette exclusion des travailleurs domestiques des demandes d'indemnisation a toujours été irrationnelle et discriminatoire, mais ses conséquences sont exacerbées par la crise actuelle et leur inclusion immédiate est essentielle.

Nous exigeons donc, de toute urgence, que le ministre de l'Emploi et du Travail, sous-ministre de l'Emploi et du Travail, Commission parlementaire de l'Emploi et du Travail :

  • Inclure les travailleurs domestiques dans l'indemnisation pour les réclamations COVID-19
  • L'inclusion devrait avoir un effet rétroactif
  • Finaliser les processus législatifs de modification de la loi 130 de 1993 sur l'indemnisation des accidents du travail et des maladies professionnelles, afin d'inclure les travailleurs domestiques employés dans les ménages privés

Requérants principaux :
Syndicat sud-africain des services domestiques et des travailleurs connexes (SADSAWU)
SADSAWU : Secrétaire général
Myrte Witbooi
Cell: + 27 78 841 4382
Courriel : [email protected]

Travailleurs domestiques unis d'Afrique du Sud (UDWOSA)
Président – ​​Pinky Mashiane
Cell: + 27 73 291 2244
Courriel : [email protected]

La source: Signez la pétition : Inclure les travailleurs domestiques dans la loi sur l'indemnisation des accidents du travail et des maladies professionnelles

Publications récentes

Rechercher