Déclaration de l'FITD en soutien à l'action de sit-in des travailleurs domestiques migrants kenyans pour le rapatriement et la protection contre les abus

"Par conséquent, nous appelons les gouvernements du Liban et du Kenya à respecter les dispositions légales et les normes internationales pour déployer leurs efforts immédiats pour aider les travailleurs domestiques kenyans de toute urgence, à avoir accès à un logement sûr et à des moyens de subsistance et à organiser leur retour en toute sécurité au Kenya pour gratuitement et dans les plus brefs délais.

Détails

Déclaration de l'FITD en soutien à l'action de sit-in des travailleuses domestiques migrantes kenyanes pour le rapatriement et l'absence d'abus

Le matin du 10 août 2020, 30 travailleuses domestiques migrantes kenyanes et 3 enfants se sont rassemblés devant le consulat honoraire du Kenya à Badaro, Beyrouth, Liban pour protester contre les abus et demander leur rapatriement au Kenya. Le nombre de manifestants a augmenté depuis le début de la manifestation et ce sit-in est toujours en cours au moment de la publication cette déclaration. Le consulat du Kenya, censé protéger plus d'un millier de travailleurs domestiques kenyans au Liban, devient un lieu redouté par ces mêmes travailleurs domestiques migrants car il est rempli de nombreux rapports d'actes répréhensibles des fonctionnaires libanais, allant de la surfacturation des services aux actes sexuels. harcèlement et agression.

Les travailleurs domestiques migrants ont été frappés par une série de crises au Liban. En plus de ne pas être payés depuis octobre, beaucoup luttent pour leur survie depuis la propagation du COVID-19. Mardi, lors de l'explosion, deux femmes kenyanes ont disparu. L'une a été retrouvée plus tard par ses collègues domestiques qui l'ont aidée à se rendre à l'hôpital, et le sort de l'autre est encore inconnu. La disparition des travailleurs domestiques migrants n'est pas nouvelle au Liban. Depuis 2015, quatre travailleuses domestiques kenyanes sont portées disparues. Selon les manifestants sur le terrain, le consulat kenyan ne fait aucun effort pour rejoindre ses ressortissants, pour leur fournir un soutien, un logement ou une aide en espèces. Une femme parmi les manifestants se retrouve sans abri après l'explosion de sa maison lors de l'explosion.

Selon les lois, les employeurs sont tenus d'acheter des billets aller-retour pour leurs travailleurs domestiques à la fin de leur contrat. Les gouvernements, tant du pays de destination que du pays d'origine, sont tenus par des dispositions légales en temps de crise et de catastrophe, d'unir leurs efforts pour rapatrier les migrants, y compris les travailleurs domestiques migrants, dans leur pays. Avec la crise économique au Liban, les travailleurs domestiques migrants n'ont pas les moyens de subsistance de base, de nourriture et de médicaments, sans parler de payer leur propre retour dans leur pays d'origine.

"Par conséquent, nous appelons les gouvernements du Liban et du Kenya à respecter les dispositions légales et les normes internationales pour déployer leurs efforts immédiats pour aider les travailleurs domestiques kenyans de toute urgence, à avoir accès à un logement sûr et à des moyens de subsistance et à organiser leur retour en toute sécurité au Kenya pour gratuitement et dès que possible », a déclaré Lara Nuwayhid, coordinatrice régionale FITD MENA.

La Fédération internationale des travailleurs domestiques (FITD) est une fédération mondiale de travailleurs domestiques composée de 75 affiliés dans 58 pays représentant plus de 560,000 19 travailleurs domestiques dans le monde. Dans le cadre de la pandémie de COVID-XNUMX, il a mobilisé un soutien pour les travailleurs domestiques migrants au Liban afin de répondre à leurs besoins. Il continuera de surveiller la situation à laquelle sont confrontés tous les travailleurs domestiques migrants pour s'assurer que leurs droits humains fondamentaux sont protégés, comme tout autre travailleur.

L'FITD remercie Dominika Ozynska pour son soutien avec la vidéo.

La source: Sit-in des travailleuses domestiques migrantes kenyanes devant leur consulat au Liban : Rapatriement Now.

Publications récentes

Rechercher