Qui prend soin des enfants de celles qui prennent soin de nos enfants?

Les travailleuses domestiques soutiennent les foyers, les familles, les sociétés et les économies entières en fournissant des services de soins directs et indirects. Cependant, elles supportent encore le fardeau de la sous-évaluation, du manque de reconnaissance et de protection. Paradoxalement, les femmes qui rendent possible tous les autres emplois sont celles qui rencontrent les conditions de travail et de vie les plus précaires au sein de la force de travail des soins. Les travailleuses domestiques sont les femmes qui prennent soin du monde; mais, qui prend soin d'elles?

Personne mieux qu'Ingrid Grant Smith, une travailleuse domestique originaire de Jamaïque, pour exprimer ce que signifie faire partie des millions de femmes qui luttent jour après jour pour une vie meilleure dans l'invisibilité et l'injustice:

"En tant que travailleuse domestique dans l'économie des soins, je travaille tous les jours du lundi au vendredi. Je cuisine, je nettoie, je lave, je repasse, je m'occupe des familles et de leurs foyers. Je suis une travailleuse diligente, toujours à l'heure. Ma question est: pendant que nous prenons soin des autres et de leurs enfants, qui prend soin des nôtres?

Un après-midi, en 2008, alors que je travaillais chez mon employeur, j'ai reçu un appel effroyable. Il s'agissait de mon fils de 12 ans. En rentrant de l'école, il était curieux de voir des poissons dans un grand réservoir d'eau, comme on lui avait dit. D'autres enfants étaient là, mais aucun parent ou tuteur pour les surveiller. Mon fils s'est penché pour regarder les poissons et est tombé dans le réservoir. Il a lutté et a crié à l'aide, mais il n'y avait aucun adulte à proximité pour l'aider. Il s'est noyé. Ce soir-là, mon premier fils est décédé. Chaque fois que j'y pense, j'ai l'impression que cela s'est passé aujourd'hui. La douleur est si profonde que c'est quelque chose dont on ne se remet pas. Mais j'ai dû continuer et continuer à travailler, car je devais encore m'occuper de mes autres enfants.  

En tant que travailleuse domestique, je demande aux gouvernements du monde entier et de la Jamaïque de bien vouloir fournir des centres de garde d'enfants de qualité pour que nos enfants puissent s'y rendre après l'école. Alors que nous prenons soin de leurs enfants, nous avons besoin qu'ils nous aident à prendre soin des nôtres. Investissez dans les soins! Prenez soin de ceux qui prennent soin de vous!"

Les travailleuses domestiques sont des aidants rémunérés et ont droit à un travail décent, comme tout autre travailleur. Mais elles sont aussi des aidants non rémunérés de leurs propres familles et foyers, avec des besoins de soins et le droit d'accéder à des services de soins publics qui leur permettent de sortir gagner leur vie en sachant que leurs enfants et leurs proches âgés sont en sécurité. Dans un monde plus juste et équitable, aujourd'hui, le fils d'Ingrid, Rajwayne Smith, serait un jeune homme de 28 ans, avec toute une vie devant lui.

Les soins sont un droit humain et un bien public. Il est temps de reconnaître la valeur économique et sociale du travail de soin et de régler une dette historique envers les travailleuses domestiques. Il est temps de construire des sociétés de soins qui placent les personnes au centre. C'est l'heure de l'humanité. Si nous aspirons vraiment à un monde meilleur, commençons par prendre soin de ceux qui prennent soin de nous.

Il est urgent d'investir dans les soins et de garantir la justice sociale pour les travailleuses domestiques!

Publications récentes

Rechercher