Entretien avec Judith Hinds, vice-présidente de NUDE, Trinidad & Tobago

Entretien avec Judith Hinds, vice-présidente de NUDE, Trinidad & Tobago

Détails

Entretien avec Judith Hinds, vice-présidente de NUDE, Trinidad & Tobago par Carmel Purkis, IDWF

2018 Novembre 17
Le Cap

Quelles sont vos premières impressions d'être ici?

Submergé! C'est la première fois que je participe à un événement international. Je suis accablé.

Mais j'ai déjà voyagé. J'habitais à Toronto – j'y ai été éducatrice pendant 15 ans. J'ai travaillé avec une bonne famille, et elle est tombée enceinte pendant que j'étais là-bas, donc j'ai été avec eux pendant 9 ans. Nous avions une très bonne relation et nous sommes toujours en contact jusqu'à ce jour. Sa sœur voulait que je m'occupe aussi de ses enfants. J'ai dû rentrer à la maison pour m'occuper de ma mère. J'étais content de rentrer chez moi, mais j'ai eu une bonne expérience à Toronto. Et en ce moment, je travaille davantage avec les personnes âgées.

Comment êtes-vous devenu un défenseur des droits des travailleurs domestiques ?

La secrétaire générale des travailleurs domestiques, Ida Le Blanc, est une amie d'enfance, et elle m'a encouragée à en faire partie. Cela fait environ 10 ans maintenant.

Quelles sont les deux choses dont les travailleurs domestiques ont besoin ?

Premièrement, le gouvernement doit reconnaître que les travailleurs domestiques sont des travailleurs et, une fois qu'ils le font, s'assurer qu'il n'y aura pas d'abus ou quoi que ce soit d'illégal dans les maisons.

Deuxièmement, les travailleurs domestiques ont besoin de tout ce que font les autres travailleurs : congés de maladie, congés de maternité, etc.

Si les travailleurs domestiques avaient tous les droits des autres travailleurs, qu'est-ce qui est bien d'être un travailleur domestique ?

Voir cet enfant grandir et se transformer en grand ! Ces enfants dont je m'occupais étaient si bons. L'un est avocat !

Ils ont été très bien pris en charge. Ils avaient de bons gènes, mais ils avaient aussi cette petite touche midas !

Judith partage sa réflexion le 19 novembre :

Histoires récentes

Rechercher